YJ YouEdition - шаблон joomla Mp3

L'entreprise familiale et son capital social

Rate this item
(0 votes)

Thèse par Albert LWANGO (2009) - Université Catholique de Louvain

 

Résumé de la thèse :

Le présent travail s’inscrit dans la dynamique de l’avantage concurrentiel découlant des spécificités familiales de l’entreprise. Il montre d’une part, que plus la solidarité et l’implication familiales renforcent le capital social, plus l’entreprise familiale bénéficie d’un avantage en termes de réduction des coûts bureaucratiques internes. D’autre part, en revanche, avec la complexification de l’organisation ou le retrait de son fondateur, les bénéfices de ce capital social familial deviennent une contrainte comparativement à la firme non familiale. Les coûts bureaucratiques s’élèvent alors lorsque les « règles du jeu » familiales deviennent exclusives pour les autres parties prenantes à l’organisation. Cette inversion de l’avantage explique les difficultés qu'éprouvent de nombreuses entreprises familiales à croître et à passer aux mains de la seconde génération.

Ce travail s’appuie sur un échantillon de 260 entreprises familiales situées dans la ville de Bukavu, à l’Est de la République Démocratique du Congo. Il explique les problèmes de la croissance et du transfert successoral auxquels fait face l’entreprise familiale dans cette zone peu étudiée d’Afrique. Par ailleurs, à travers les liens entre le capital social familial et les coûts bureaucratiques, il propose un angle de vue original qui éclaire les canaux de diffusion connectant les spécificités familiales à l’avantage de l’entreprise familiale. Nous contribuons ainsi à l’émergence d’une théorie générale et transposable sur terrain pour expliquer les problèmes majeurs de la croissance et de la succession au sein de l’entreprise familiale. Nous ouvrons aussi une perspective nouvelle et à développer afin de « capter » la dynamique des avantages concurrentiels découlant des spécificités de l’entreprise familiale.

Read 1569 times